Présidentielle : Marine Le Pen devant Emmanuel Macron au 1er tour (BVA - Orange - presse régionale)

Présidentielle : Marine Le Pen devant Emmanuel Macron au 1er tour (BVA - Orange - presse régionale)

Marine Le Pen et Emmanuel Macron (montage).

A lire aussi

Orange - BVA, publié le vendredi 17 mars 2017 à 19h00

SONDAGE. Selon la dernière vague de l'enquête POP2017* BVA-Salesforce pour Orange et la presse régionale, publiée samedi 18 mars (et dès vendredi soir en ligne), la présidente du Front national fait la course en tête, devançant d'un cheveu le fondateur d'En marche ! au premier tour (26% contre 25%).

En revanche, ce dernier s'imposerait toujours largement au second tour (62% contre 38%).



Marine Le Pen est toujours créditée de 26% des intentions de vote et confirme ainsi son statut de favorite pour le premier tour. Emmanuel Macron rassemblerait 25% des suffrages au premier tour (-1 point). 52% des sympathisants socialistes ont l'intention de voter pour lui. Son socle électoral demeure toutefois fragile : près d'un de ses électeurs sur deux peut encore changer d'avis et choisir un autre candidat.

• FILLON RÉSISTE BIEN, MALGRÉ SA MISE EN EXAMEN

François Fillon est crédité de 19,5% des intentions de vote (-0,5 point). Il reste de loin le candidat favori des seniors (avec 39% des voix), qui se mobilisent habituellement davantage que la moyenne des Français.
Son socle électoral ne s'érode pas : 70% de ses électeurs se déclarent sûrs de leur choix.

• L'ÉCART SE RESSERRE ENTRE HAMON ET MÉLENCHON

Benoît Hamon est désormais crédité de 12,5% des intentions de vote (-1 point). Seuls 36% des sympathisants PS ont l'intention de voter pour lui. Il fait désormais quasiment jeu égal avec Jean-Luc Mélenchon, crédité de 12% des intentions de vote (+0,5 point). Ce dernier bénéficie toujours d'un socle électoral plutôt solide : 58% de ses électeurs potentiels sont sûrs de leur choix, un taux bien supérieur à celui de Benoît Hamon (44%).

Soixante et onze pour cent des Français se déclarent intéressés par l'élection présidentielle (-1 point). Depuis le début de l'affaire Fillon, cela représente une baisse de 7 points. Parallèlement, l'intention de participation demeure faible (73%, -1 point par rapport à la semaine dernière, -3 points depuis janvier) et décline chez les sympathisants de la gauche. Enfin, notre indice de volatilité progresse. 45% du corps électoral prévoyant de voter au 1er tour de la présidentielle n'exprime actuellement pas d'intention de vote ou peut encore changer d'avis (+4 points).



* Enquête BVA-Salesforce pour la presse régionale et Orange, réalisée par Internet du 15 au 17 mars 2017, sur un échantillon de 1.425 personnes inscrites sur les listes électorales, issues d'un échantillon représentatif de 1.501 Français âgés de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, profession de la personne de référence du ménage, région et catégorie d'agglomération. Les intentions de vote qui figurent dans ce rapport reposent sur la base des personnes inscrites sur les listes électorales, certaines d'aller voter et ayant exprimé une intention de vote, soit 935 individus. Pour cet effectif, pour un pourcentage obtenu par enquête de 20%, la marge d'erreur est égale à 2,6. Le pourcentage a donc 95% de chance d'être compris entre 17,4% et 22,6%. Les résultats d'intentions de vote ne constituent pas un élément de prévision du résultat électoral. Ils donnent une indication significative de l'état du rapport de forces à 5 semaines du 1er tour du scrutin, pour les 1er et 2e tours.

 
434 commentaires - Présidentielle : Marine Le Pen devant Emmanuel Macron au 1er tour (BVA - Orange - presse régionale)
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]