Si Le Pen est élue, Hollande pourrait ne pas assister à la passation de pouvoir

Si Le Pen est élue, Hollande pourrait ne pas assister à la passation de pouvoir

François Hollande inaugurant une exposition à l'Institut du monde arabe, jeudi 13 avril 2017

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 13 avril 2017 à 16h10

Si Marine Le Pen l'emporte, il pourrait faire fi du protocole. La tradition veut que le président sur le départ accueille lui-même le nouveau locataire de l'Élysée, mais François Hollande aurait commencé à prendre ses dispositions pour ne pas avoir à participer à cette cérémonie en cas de victoire de la candidate frontiste.

La possibilité que Marine Le Pen prenne sa succession aux fonctions suprêmes de la République semble inquiéter François Hollande.

Selon le quotidien L'Opinion, relayé par BFMTV, celui qui emporta les suffrages en mai 2012 "est persuadé que Marine Le Pen peut gagner l'élection". Une option qui lui déplairait, puisqu'il a d'ores et déjà "demandé au protocole de l'Elysée si, dans cette hypothèse, il serait obligé d'assurer personnellement la passation de pouvoir", écrit L'Opinion dans son édition du jeudi 13 avril.



Sécher la passation de pouvoir serait une première, sous la Ve République. Pourtant, la situation n'est pas impossible, explique un ancien chef du protocole à l'Elysée interrogé par BFMTV. La présence du président sortant relève davantage de la tradition que d'une obligation. D'ailleurs, la Constitution n'indique rien à ce sujet.



Une potentielle victoire de la candidate du Front national ne semble pas réjouir non plus le Premier ministre. Dans cette hypothèse, Bernard Cazeneuve envisagerait de rester à Matignon jusqu'aux élections législatives de juin prochain, selon Challenges, cité par BFMTV.

 
1434 commentaires - Si Le Pen est élue, Hollande pourrait ne pas assister à la passation de pouvoir
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]