Présidentielle : quand Marine Le Pen se déchaîne contre David Pujadas en coulisses

Présidentielle : quand Marine Le Pen se déchaîne contre David Pujadas en coulisses

Marine Le Pen et David Pujadas, le 24 avril 2017, lors d'une émission sur France 2.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 16 mai 2017 à 12h20

On le sait, les relations entre le Front national et les médias sont loin d'être apaisées. Au cours de la campagne présidentielle, elles se sont encore un peu plus tendues, notamment entre Marine Le Pen et France Télévisions, dont la candidate a mis en cause la neutralité.

Dans l"Entretien politique, le 28 mars dernier, la candidate du FN s'était d'ailleurs emportée contre la diffusion de plusieurs reportages. "Je sais que madame Ernotte (la présidente de France Télévisions, ndlr) est une amie de monsieur Macron. Vous avez passé trois reportages à charge contre le Front national et contre moi (...) Je suis heureuse que les Français voient la manière dont vous traitez l'information", avait-elle dit, dénonçant des "méthodes de voyous".

"VOUS ÊTES DES LAQUAIS"

Voilà pour la dimension publique, policée, de la confrontation. Mais une fois les caméras coupées, les mots auraient été beaucoup plus durs, si l'on en croit les révélations contenues dans une bande-dessinée, "Le Journal du Off" (éditions Glénat), citée lundi 15 mai par le site Pure Médias. Écrite par les journalistes Frédéric Gerschel et Renaud Saint-Cricq, elle dévoile les coulisses de la campagne présidentielle. "Dans cet album, tout ce qui concerne la politique et la campagne est vrai, les scènes se sont réellement déroulées comme nous le racontons, les candidats et leurs équipes ont vraiment prononcé les paroles qui leur sont attribuées", préviennent les auteurs en avant-propos.

"DES MÉTHODES STALINIENNES"

Ce soir du 28 mars, donc, Marine Le Pen est particulièrement remontée contre David Pujadas, qu'elle interpelle hors caméra. "Ce que vous avez fait est lamentable, ce sont des méthodes staliniennes, vous m'avez piégée", s'insurge-t-elle, avant de poursuivre : "Vous êtes indignes ! C'est une chaîne de sévices publics, vous ne pensez qu'à lécher le cul du pouvoir, vous êtes des laquais".

 
84 commentaires - Présidentielle : quand Marine Le Pen se déchaîne contre David Pujadas en coulisses
  • Trés délicat comme propos . Un résumé de la pensée profonde de cette dame . Vous la voyez devant la reine d'Angleterre .

  • Il ne faut pas poser de questions génantes a MLP sur "Jeanne " l'association du FN qui détourne de l'argent public des élections . Il ne faut pas lui parler des emplois fictifs . Il ne faut pas lui faire expliquer les conséquences de la sortie de l'Euro et de l'Europe . Il ne faut pas lui parler de son père , de sa nièce et de sa non présence dans les assemblées . Les sujets a aborder sans qu'elle se fache sont peu nombreux . Dites lui seulement : Immigration ou Islam et après taisons nous ...

  • C'est un grand classique de la dialectique politique ; questionnée sur ses malversations financières et mise en face de ses limites et de son incompétence, Madame le Pen met en cause tour à tour une justice et des médias soit-disant aux ordres du pouvoir. L'éternelle théorie du complot. Seuls les inconditionnels et les naïfs sont dupes.

  • David Pujadas fait bien son boulot de journaliste et il a du métite quand il se farcit la Le Pen qui le traite de laquais et le Mélenchon qui le traite de larbin. Le Pen et Mélenchon ne sont pas des cadeaux mais des fachos.

  • Mais elle a raison la MARINE, sauf sur le mot choisi pour qualifier les journaleux gamellards. Plutôt que des laquais ils m'appraiessnet comme des larbins, ce qui est au demeurant désobligeant pour les domestiques

    Si elle venait au pouvoir il n'y aurait plus de problème avec les journalistes . Il n'y aurait plus de journalistes...

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]