Présidentielle : quand les réseaux sociaux font la chasse aux fausses informations

Présidentielle : quand les réseaux sociaux font la chasse aux fausses informations

Facebook et Twitter jouent un rôle de plus en plus pondérant dans la campagne présidentielle (image d'illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 18 avril 2017 à 18h10

La chasse à la désinformation est ouverte. Les réseaux sociaux, et notamment Facebook, mènent une lutte acharnée contre les "fake news", ces informations erronées ou volontairement manipulées qui circulent dans une campagne présidentielle ponctuée de nombreux rebondissements.

Photos truquées, déclarations modifiées ou pure intox ont été largement présentes sur Internet durant les mois passés.

Pour faire face au phénomène, Facebook a du revoir ses méthodes pour renforcer la surveillance des comportements suspects. L'objectif est de vérifier que les gens sont bien qui ils prétendent être sur leur page Facebook. Courant avril, le géant américain a annoncé avoir supprimé quelques 30.000 comptes français "non authentiques" qui diffusaient "du spam, de la désinformation ou d'autres contenus trompeurs".





"Nous avons constaté que lorsque les gens se représentent sur Facebook comme ils sont dans la vie réelle, ils agissent de manière responsable", a expliqué Shabnam Shaik, une membre de l'équipe de protection et d'assistance de Facebook. "Les faux comptes n'appliquent pas ce modèle et sont étroitement liés à la création et à la propagation de spams."



Parmi les nouveautés, Facebook a fait en sorte de faciliter le signalement des messages suspects. "Nous avons amélioré nos outils, qui permettent de détecter ces comptes non authentiques en identifiant des motifs de comportement. Par exemple, nos systèmes peuvent détecter qu'un même contenu est republié de manière répétée, ou encore une augmentation du nombre de messages envoyés", a indiqué la compagnie dans un communiqué, cité par Le Monde.



Plusieurs médias nationaux, dont Le Monde, se sont alliés à Facebook pour développer des outils performants de vérification de l'information. Par exemple, avec le "bot" Decodex, un programme automatique répond à toute interrogation que peut avoir un internaute.

 
8 commentaires - Présidentielle : quand les réseaux sociaux font la chasse aux fausses informations
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]