Présidentielle : la droite lance une polémique sur la sécurisation des bureaux de vote à Paris

Présidentielle : la droite lance une polémique sur la sécurisation des bureaux de vote à Paris

La mairie de Paris a déboursé 263.000 euros pour sécuriser les bureaux de vote. (photo d'illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 19 avril 2017 à 14h10

Les maires d'arrondissements de droite ont adressé un courrier à la maire de Paris, Anne Hidalgo, quand lequel ils s'inquiètent de la sécurisation des bureaux de vote, rapporte Le Parisien mardi 18 avril. Soutenus par la présidente du groupe LR au Conseil de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet, ils dénoncent des mesures de sécurité insuffisantes, notamment au regard des exigences du préfet de police.



"L'attentat qui a été déjoué ce mardi matin avec l'arrestation de deux hommes montre bien que la menace terroriste est toujours aussi importante. À circonstances exceptionnelles, moyens exceptionnels", assure le maire Lr du 1er arrondissement, Jean-François Legaret.


La préfecture de police a prévu pour les élections un "dispositif dense" de sécurisation. Sont prévues des patrouilles sectorisées des commissariats, le déploiement de l'unité de sécurisation opérationnelle de la capitale (USOC) et les patrouilles de l'opération Sentinelle, avance Le Parisien. Mais c'est pour la "sûreté interne" des bureaux que les maires s'inquiètent. En effet, le préfet de police indique qu'il "revient aux maires et aux présidents de bureaux de vote [...] de mettre en oeuvre les mesures de vigilance adaptées." Ils devront ainsi mettre en place le filtrage des votants, le contrôle des sacs ou encore la gestion des files d'attente qui devront au maximum être positionnées en intérieur.

263.000 EUROS DÉBOURSÉS PAR LA MAIRIE

L'Hôtel de ville a décidé de mobiliser 208 agents de sécurité de la Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection (DPSP) et d'entreprises privées de sécurité à ses frais (263.000 euros). "La maire de Paris a donné un accord favorable à toutes les demandes émises par les maires, sans exception", a précisé le cabinet d'Anne Hidalgo, cité par Le Parisien. C'est pourquoi, à la mairie, on se dit surpris par la polémique déclenchée par les maires de droite : "On ne se réveille pas comme ça, subitement à quelques jours du scrutin!". Pour justifier leur lettre, les élus de droite rappellent que "c'est la première fois que le préfet nous adresse une lettre avant l'organisation d'élection pour nous demander d'organiser la fouille des sac. Nous relançons la ville sur ce sujet depuis que nous avons reçu cette missive", insiste la maire LR du IXe arrondissement, Delphine Bürkli. Elle assure que pour pouvoir respecter les consignes du préfet, il faudrait des agents devant chacun des 896 bureaux de vote.

 
57 commentaires - Présidentielle : la droite lance une polémique sur la sécurisation des bureaux de vote à Paris
  • La photo me semble tirée du film "la Comtesse aux pieds nus".

  • L'incompétence et la connerie, c'est la marque de fabrique de la grosse molle de paris. Avec les 500000 cartes électorales en double, on voit aussi la malhonnêteté de ce qui nous sert de ministre, surtout à Beauvau où la collection est spectaculaire ..... : l'asticot énervé de barcelone, le rantanplan déplumé totalement NUL, le délinquant reloux et maintenant, un nase inconnu chef balayeur à l'élysées sans doute ...

  • Avec les 500000 cartes électorales en double

  • catala13  (privé) -

    Apparemment, toutes les forces de police disponibles devraient donc être mobilisées pour la sécurisation des bureaux de vote.
    Qui donc sera disponible pour intervenir en urgence si nécessaire sur tous les lieux ou des tiroirs caisses (ou des coffres de valeurs, ou autres cibles...) restent "accessibles" aux malfrats, et avec le travail du Dimanche, ça devient fréquent !

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]