Présidentielle : François Fillon veut obliger les parlementaires à publier leurs liens de parenté avec leurs assistants

Présidentielle : François Fillon veut obliger les parlementaires à publier leurs liens de parenté avec leurs assistants

François Fillon a détaillé son programme lundi 13 mars à Paris. Il veut rendre obligatoire la publication des liens de parenté éventuels entre les parlementaires et leurs collaborateurs.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 13 mars 2017 à 16h14

Volonté de faire table rase du passé ou cynisme ? L'une des propositions du programme économique de François Fillon, qu'il a présenté lundi 13 mars durant une conférence de presse à Paris, ne passe pas inaperçue. Le candidat Les Républicains (LR) à la présidentielle, dont l'épouse et deux enfants sont soupçonnés d'avoir exercé des emplois fictifs au Parlement, souhaite "instituer la transparence totale par la publication obligatoire des liens de parenté entre les parlementaires et les collaborateurs (y compris en cas de recrutement croisé)", c'est-à-dire, par exemple, si un député embauche le fils ou la femme d'un collègue.

Cette proposition s'inscrit dans le volet sur la "transparence de la vie publique" du programme de François Fillon.

Plus largement, il prévoit d'"inciter les assemblées à réformer et à améliorer les mécanismes de contrôle de déontologie mis en place dans chacune d'elles".


Après les révélations du Canard enchaîné sur les emplois douteux de la famille Fillon, l'Assemblée nationale a publié, le 21 février, la liste des collaborateurs de chaque député.

Selon l'analyse qu'en a tirée Le Monde, un député sur six (103 sur 572) emploie un membre de sa famille comme collaborateur.

Du côté du Sénat, 17% des élus (59 sénateurs) emploient un membre de leur famille, d'après les chiffres de Public Sénat.


La proposition de François Fillon fait réagir plusieurs députés socialistes. "Pas d'emplois fictifs ? Pas de cadeaux dispendieux ? Pas de népotisme ? Pas de rétrocession des groupes ? Pas de société de conseils ? J'ai bon ?", a tweeté Olivier Dussopt, élu de l'Ardèche.


Sébastien Denaja, député PS de l'Hérault et porte-parole de Benoît Hamon, s'interroge : "Quelqu'un lui dit que la loi le prévoit déjà depuis 2013 ? Pour mémoire, il a voté contre" les lois sur la transparence de la vie publique. Ces textes prévoient notamment la déclaration des "activités professionnelles" exercées par le conjoint du député, ainsi que celle des noms des collaborateurs parlementaires - informations rendues publiques.


Plusieurs candidats à la présidentielle veulent purement et simplement interdire l'emploi de proches par les parlementaires. C'est le cas de Benoît Hamon (PS), d'Emmanuel Macron (En Marche !) et de Marine Le Pen (FN).

 
74 commentaires - Présidentielle : François Fillon veut obliger les parlementaires à publier leurs liens de parenté avec leurs assistants
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]