Présidentielle : Baroin est allé au Trocadéro en pensant que Fillon "allait renoncer"

Présidentielle : Baroin est allé au Trocadéro en pensant que Fillon

François Fillon et ses soutiens au Trocadéro, le 5 mars 2017.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 15 juin 2017 à 09h40

C'est l'une des images fortes de la campagne présidentielle. François Fillon, englué dans l'affaire des emplois présumés fictifs de sa femme, qui réunit le 5 mars à Paris ceux qui le soutiennent encore pour un grand meeting sous une pluie battante.

Ce jour-là, la présence à ses côtés de François Baroin est très commentée. Le sénateur-maire de Troyes est pressenti pour prendre la relève du candidat, si celui-ci renonce à se présenter.


Désormais chef de file des Républicains pour les législatives, François Baroin a révélé jeudi 15 juin sur BFMTV qu'il s'était rendu au Trocadéro parce qu'il pensait que François Fillon allait se retirer de la campagne présidentielle. "Je pensais que les conditions et les circonstances politiques étaient telles" que François Fillon allait renoncer ce jour-là à être candidat, a déclaré François Baroin au micro de Jean-Jacques Bourdin. "Mais il a été courageux. Il y a eu une mobilisation très forte au Trocadéro, en tout cas il y a puisé une force et une ressource qui fait que de toute façon, c'est lui qui avait les clés politiques", a-t-il ajouté.

Le 5 mars, François Fillon réunissait au Trocadéro, à Paris, ses soutiens et plusieurs milliers de partisans. Le lendemain Alain Juppé confirmait qu'il ne serait "pas candidat". François Fillon obtenait dans la soirée le soutien "unanime" du comité politique de LR, à neuf jours de son audition par les juges d'instruction.

 
43 commentaires - Présidentielle : Baroin est allé au Trocadéro en pensant que Fillon "allait renoncer"
  • Vraiment un grand comique ce Baroin. Il nous manquera. Parce que, ne nous le cachons pas, après dimanche, les couteaux vont être dégainés. LR va devenir un autre parti d'extrême-droite, mené par Wauquiez. Que les loups se dévorent entre eux ne me gêne pas. Ce qui me gêne, c'est que Macron devienne plus fort. La droite giscardienne avec sa "société libérale avancée" (comme on le dit d'un fromage) ne m'emballe pas.

  • Contrairement aux fielleux ci dessous qui ne supportent pas que en plus de la défaite la droite reste le parti d'opposition le plus important, moi j'aime les homme qui reste contre vent et marée fidèle à une parole!! C'était la fidélité aux engagement du sort des primaire ciela vous parle!! C'est si rare actuellement les gens fidèles à leurs engagements!!!

  • Le 5 mars, l'opportuniste Baroin attendait son heure.... elle n'est pas venue et heureusement !....

  • pfffff facile à dire maintenant mais c'est pas a son honneur

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]