Législatives : une femme nommée présidente de l'Assemblée nationale ?

Législatives : une femme nommée présidente de l'Assemblée nationale ?

Le siège du président de l'Assemblée nationale le 30 mars 1993.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 07 juin 2017 à 13h43

Alors qu'une vague La République en marche pourrait déferler à l'Assemblée après les législatives, Emmanuel Macron réfléchit déjà au nom de celui ou celle qui pourrait s'installer au perchoir. Selon le Canard enchaîné du mercredi 7 juin, le président veut nommer une femme, si possible issue des rangs du parti Les Républicains (LR), afin de continuer à "recomposer" le paysage politique.

Emmanuel Macron s'est donc penché sur la liste des signataires de l'appel des personnalités LR à "saisir la main tendue" d'Emmanuel Macron publié dans la foulée de la nomination d'Edouard Philippe au poste de Premier ministre.

Nathalie Kosciusko-Morizet, dont le nom circulait déjà pour un poste de ministre, est difficilement envisageable pour présider l'Assemblée nationale. Mal engagée dans la 2e circonscription de Paris, elle pourrait échouer face au candidat de la République en marche, justement. Selon l'hebdomadaire satirique, Laure de La Raudière, députée d'Eure-et-Loir et proche de Bruno Le Maire, serait en bonne position.

Alors qu'il avait dit sa volonté de nommer une femme à Matignon, Emmanuel Macron s'était finalement ravisé pour nommer Édouard Philippe au poste de Premier ministre. Le président est-il vraiment décidé à nommer une femme présidente de l'Assemblée nationale ? Ce serait une première.

 
14 commentaires - Législatives : une femme nommée présidente de l'Assemblée nationale ?
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]