Législatives : soupçons de fraude dans la circonscription de Mennucci et Mélenchon à Marseille

Législatives : soupçons de fraude dans la circonscription de Mennucci et Mélenchon à Marseille

(Photo d'illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 12 juin 2017 à 19h53

Une enquête a été ouverte lundi 12 juin par le parquet de Marseille. En cause ? Des soupçons de fraudes électorales lors du premier tour des élections législatives.

Des faits de "bourrage d'urnes" se seraient produits lors du dépouillement dans la quatrième circonscription des Bouches-du-Rhône, où Patrick Mennucci et Jean-Luc Mélenchon concourraient dimanche.

Le dépouillement a tourné à la rixe, au tout début de la soirée, raconte La Provence ce lundi. Au moment où la bagarre a éclaté, une ou plusieurs personnes auraient tenté d'intervertir deux enveloppes contenant chacune une centaine de bulletins. Selon Patrick Mennucci, contacté par le quotidien régional, "dans cette première centaine, 99 voix étaient pour Biaggi (la candidate LR, ndlr)". "Je n'ai rien à gagner, puisque j'ai été éliminé", a-t-il justifié assurant avoir saisi le procureur de la République.



Contacté par 20 Minutes, un proche de Patrick Mennucci détaille les événements de la veille : "c'est une technique de fraude électorale vieille comme le monde. Lors d'un dépouillement, on commence par rassembler les bulletins par paquet de 100, dans des enveloppes. Et ensuite, ils tentent d'inverser ses enveloppes avec les leurs !"



UNE BAGARRE POUR FAIRE DIVERSION

La Sûreté départementale des Bouches-du-Rhône, en charge de l'enquête, devra déterminer si la bagarre a suivi la tentative de fraude ou si elle a servi de diversion afin d'intervertir les enveloppes. Les enquêteurs pencheraient pour la seconde hypothèse, croit savoir La Provence.

Contactée par le quotidien, Solande Biaggi n'a pas souhaité réagir. "On n'a pas de réaction à avoir. C'est du 'bullshit'", a commenté un proche. Si le bourrage d'urnes est avéré, il n'aura pas d'incidences sur les résultats à faire savoir la ville de Marseille.

L'adjointe au maire de la ville Solande Biaggi a finalement obtenu moins de 11% des suffrages. La Provence souligne que la candidate incriminée par Patrick Mennucci n'est arrivée en tête que dans deux des 60 bureaux de la circonscription, tous deux situés à l'école Parc Bellevue, au même endroit que la tentative de fraude.

 
21 commentaires - Législatives : soupçons de fraude dans la circonscription de Mennucci et Mélenchon à Marseille
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]