Législatives : les situations inattendues du second tour

Législatives : les situations inattendues du second tour

Photomontage

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 14 juin 2017 à 15h46

Entre le raz-de-marée pour La République en Marche (LREM), le parti présidentiel lancé il y a un peu plus d'un an, et la débâcle des deux grands partis traditionnels de gauche et de droite, ces élections législatives prennent une tournure inédite.



Le deuxième tour des élections législatives se déroulera le 18 juin. LREM et ses alliés centristes sont arrivés largement en tête du premier tour avec 32,32% des suffrages exprimés, devant la droite (21,56%) et le Front national (13,20%).

La France insoumise (LFI), parti de gauche radicale de Jean-Luc Mélenchon, et le Parti communiste ont obtenu ensemble 13,74%, le PS et ses alliés 9,51%, et les listes écologistes 4,30%.

 
24 commentaires - Législatives : les situations inattendues du second tour
  • Si c'est pas des magouilles politiciennes qu'est ce que c'est,? Vive le degagisme!

    Non , vive la dictature .

  • Ils ont la trouille de ceux qui sont en dehors de cette bande de bien pensants y compris les derniers arrivés qui ont gouverné ou vont gouverner le pays. La planète va prendre un coup de chaud en dehors de la pollution.

  • bituit  (privé) -

    Ils ont peur de la vrai opposition qui se trouve à présent chez l' Insoumis et le Patriote !

  • faut il qu'ils aient peur d'un candidat des insoumis!!!
    Pauvre Valls, avrc de tels soutiens une éventuelle victoire serait sans gloire aucune, tant l'hallali contre la candidate est multipartite!!
    ils craignet donc pour ta place et qui sait peut être détiens tu quelques secrets inavouables sur beaucoup de ceux que ta ua fréquenté?
    Mais les gens de gauche, et il en reste (sauf les traitres de métier) ne voteront jamais pour celui qui a été l'instrument du détricotage du social et de la mort des socialistes; par pur opportunisme et désir de rentrer dans le moule de l'ordo-libéralisme!
    Avec un retour d'ascenceur à la clef sans doute?
    Et puis si tu n'étais pas élu, sans doute EM serait obligé de te rep^cher dans son gouvernement, et là ce serait une telle faute de casting que son gouvernement aurait du mal à faire passer sans heurt ses réformes!
    L'ironie serait alors qu'il te mette au ministère du travail pour que tu puisses essayer de défendre ta loi devant les foules de travailleurs déchainées

  • Le score de Macron, au 1° tour, a été un véritable Tsunami, bien que prévisible. Le 2° tour augure un " bis repetita ".
    J' ai lu un article sur ce site qui affirmait que si la France était une commune, rapporté au nombre d' inscrits et vu le taux d' abstention, le score réel de Macron serait compris entre 11 et 12%, ce qui lui permet de rafler aux environ de 80% des sièges.
    Il y a là, un véritable hold-up sur l' expression nationale qui a pour effet une manipulation totale de la représentation nationale.
    Les partis politiques ( les perdants ! ), relayés en cela par la presse bien-pensante, s' en indignent mais à peine arrivés au
    pouvoir ( pour ceux qui y accèdent ! ) s' empressent de mettre en avant la sacro-sainte stabilité de nos institutions pour
    surtout ne toucher à rien et cela fait 60 ans qu' on subit cela.
    Fort de ces considérations et n' ayant, chez moi, qu' un duel entre un macroniste et une socialiste, je ne vois pas pourquoi
    je me déplacerais, le bulletin blanc n' étant toujours pas reconnu .

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]