Législatives : Jean-Christophe Cambadélis a-t-il commencé la "purge" au PS ?

Législatives : Jean-Christophe Cambadélis a-t-il commencé la

Jean-Christophe Cambadélis a transmis le 31 mai 2017 une lettre annonçant l'exclusion des membres ayant soutenu des candidats d'autres partis.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 08 juin 2017 à 13h25

"Les socialistes qui sont candidats aux élections législatives au titre de 'La République en marche' ou d'un autre parti que le Parti socialiste, se sont eux-mêmes mis en dehors du Parti socialiste et sont réputés démissionnaires". Jusque-là, rien de bien surprenant, on reste dans la clarification imposée aux candidats qui sont passés, de fait, à la concurrence.

C'est la suite de cette circulaire adressée aux cadres PS par le premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis qui fait tousser dans les rangs socialistes : "Ces dispositions s'appliqueront également à tous les socialistes qui feront campagne pour un autre candidat que le candidat désigné ou soutenu par le Parti socialiste."


C'est "une purge", s'étrangle le Premier secrétaire fédéral du Val-de-Marne, Jonathan Kienzlen sur le site d'Europe 1, qui s'est procuré la lettre jeudi 8 juin. Selon lui, le PS "va perdre un tiers de ses membres". Pourtant la décision semble irrévocable. Dans sa lettre, adressée le 31 mai aux premiers secrétaires fédéraux, aux membres du conseil national et aux parlementaires, Jean-Christophe Cambadélis annonce ces mesures décidées par le Bureau national.

Pour Jonathan Kienzlen, il y a un problème de forme. Il trouve en effet normal que le PS se saisisse des cas des membres qui soutiennent un autre parti, comme ce fut le cas pour Manuel Valls, ou d'autres moins connus. Mais qu'ils soient considérés comme démissionnaires et exclus d'office, sans passer par la Commission des conflits, "ça va trop loin", estime-t-il auprès d'Europe 1. D'autant plus que la mesure risque de créer des situations ubuesques. Ce serait le cas notamment de Benoît Hamon, candidat PS à l'élection présidentielle. Ce dernier, en effet, ne soutient pas la candidate officielle du PS, Myriam El Khomri, mais une candidate indépendante, également soutenue par le PCF et EELV, Caroline de Haas. À sa décharge, il faut souligner que Myriam El Khomri, si elle a gardé le logo PS, indique sur ses affiches de campagne : "Avec Emmanuel Macron, pour une majorité de progrès."

 
44 commentaires - Législatives : Jean-Christophe Cambadélis a-t-il commencé la "purge" au PS ?
  • Mort de rire ces socialos, tous ensemble, tous ensemble et après chacun pour soi

  • cambadelis devrait commencer par s'éliminer lui même............. ce type qui s'est fait des faux diplomes (c'est une habitude dans ce parti!!!) et condamné plusieurs fois pour detournement de fond !!!

  • m.cambadélis, si le ps a perdu c'est de votre faute, ne mettez pas celà sur le compte des autres, il en est de votre responsabilité; c'est a vous de partir et de ne pas revenir

  • Il ne faudrait pas trop qu'il " purge " sinon il risque de se retrouver tout seul comme encarté!

  • Avec des méthodes parelles, le PS rapetisse sans cesse : quel bazar, quelle confusion, quelle situation ubuesque ! Un parti en mille pièces, avec autant d'options politiques presque que de candidats, qui tire à hue et à dia, qui part à droite, à gauche, en arrière, de biais...L'idéologie de ce parti ? Les orientations politiques ? Tout est à plat, tout est à reconstruire (si c'est possible !). Quelle dérive, quelle déflagration ! Et ce qui se passe au sein du parti, c'est ce qui se passe aussi dans le pays : un fractionnement extrême, un émiettement des citoyens, et , de plus, la fracture en deux camps bien distincts, opposés : les tenants du néo-libéralisme à outrance, et ceux qui s'y opposent, pour une société plus humaniste, plus respectueuse des grands principes de la Révolution liberté égalité fraternité. Fracture abyssale, qui risque de s'envenimer : jusqu'à quel point ? Il est sûr que l'actuel pouvoir, fondé sur une minorité de citoyens par rapport à la majorité, opposée, est tout puissant. Cela risque de dégénérer très vite

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]