Législatives : faute d'assesseurs, des bureaux de vote ouvrent en retard

Législatives : faute d'assesseurs, des bureaux de vote ouvrent en retard

Dans certains cas, ce sont les partis qualifiés au second tour qui ont oublié de désigner des assesseurs.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 18 juin 2017 à 14h30

Voilà qui ne risque pas de favoriser un taux de participation élevé. Faute d'assesseurs, certains bureaux de vote n'ont pas pu ouvrir à 8 heures, rapporte franceinfo dimanche 18 juin.

Les conditions sont strictes et non négociables, pour ouvrir un bureau de vote.

Il faut la présence de trois personnes : un président et deux assesseurs. Et dans plusieurs bureaux, en ce matin de 2e tour des élections législatives, les partis qualifiés ont oublié de désigner des représentants dans certaines circonscription. Dans d'autres cas, les assesseurs ne se sont tout simplement pas présentés au bureau de vote.


"Sur le principe c'est un peu dérangeant", a reconnu Delphine Fenasse, présidente du bureau de vote numéro 15 à Fontenay-sous-Bois, dans le Val-de-Marne, citée par franceinfo. Peu avant l'ouverture prévue du bureau, elle s'est rendu compte qu'un des partis qualifiés "n'a fourni personne" : impossible d'ouvrir. Après avoir appelé en urgence un "camarade" de son parti, elle a pu ouvrir le bureau. "Deux personnes ont dû attendre cinq minutes", a-t-elle confié.

DES ÉLECTEURS "TRÈS CONTRARIÉS"

Dans le bureau 209 de Lyon, l'assesseur prévu ne s'est pas présenté. Ce sont les réseaux sociaux qui ont sorti la présidente du pétrin : elle a posté un message sur Twitter, lu par le président d'un autre bureau de vote qui lui a envoyé un assesseur. Dix minutes de retard dans ce cas-là. Et la tension n'est pas prête de retomber. "Je n'ai qu'un assesseur, donc s'il décide de partir... C'est vraiment un problème", s'inquiète-t-elle.

La situation s'est produite dans plusieurs autres bureaux de vote : le numéro 11 à Chilly-Mazarin, dans l'Essonne, a ouvert à 8h22, à cause d'un assesseur qui ne s'est pas présenté. Trois électeurs n'ont pas pu voter. "Ils étaient très contrariés, très fâchés, ils pensaient que c'était de notre fait", a expliqué la présidente. À Bondy, en Seine-Saint-Denis, la moitié des bureaux de vote n'ont pas ouvert à l'heure, rapporte Le Parisien. Ils étaient tous ouverts à 9h45 seulement.

 
109 commentaires - Législatives : faute d'assesseurs, des bureaux de vote ouvrent en retard
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]