Législatives : Bruno Le Maire a-t-il tenté de recruter des candidats LR pour la REM ?

Législatives : Bruno Le Maire a-t-il tenté de recruter des candidats LR pour la REM ?

Bruno Le Maire le 14 janvier 2017.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 13 mai 2017 à 20h56

Emmanuel Macron peut-il espérer convertir de nouvelles figures LR à sa cause ? Le Parisien décrit dans un article publié samedi 13 mai, les tractations en coulisses, menées par les hommes de main d'Emmanuel Mcron pour convaincre des membres du parti de droite de se présenter aux législatives sous pavillon La République en marche (REM). Pour l'heure, le seul ténor LR ayant apporté son soutien à la REM est Bruno Le Maire, qui s'est dit prêt à rejoindre le parti avant même la victoire d'Emmanuel Macron, dans les colonnes du JDD.



Il serait même aller plus loin. Selon Le Parisien, le candidat malheureux à la primaire de la droite serait pleinement mobilisé pour aider Macron à recruter dans les rangs LR. "Un de ses collaborateurs est entré en contact avec plusieurs candidats dans la région Hauts-de-France. Il a même proposé de les aider à remplir les formulaires En Marche ! ", témoigne auprès du quotidien local un élu du Nord. Alerté sur les pratiques douteuses du député de l'Eure, Bernard Accoyer, secrétaire général des Républicains, agacé, a voulu mettre les choses au point avec le député de l'Eure et l'a contacté par téléphone pour en parler avec lui de vive voix. "Il m'a certifié que c'était faux", affirme Accoyer au Parisien. L'intéressé dément également auprès du quotidien. Pas sûr que cela suffise à calmer la rancœur de sa famille politique.



Emmanuel Macron espère récupérer les candidats LR et PS qaui se positionnent au centre dans leur parti respectif, d'ici la semaine prochaine. Ceux qui pourraient le rejoindre, Stéphane Le Foll, Marisol Touraine, ou encore Jean-Marie Le Guen au PS, Nathalie Kosciusko Morizet, Thierry Solère encore Gilles Boyer pour les Républicains, ne se sont pour l'heure vu attribuer aucun concurrent estampillé REM dans leur circonscription. Chacun attend le nom du Premier ministre, attendu lundi ou mardi et qui devrait finir de convaincre dans un sens ou dans un autre ceux qui doutent encore.



Invité de RTL le 8 mai, Bruno Le Maire avait soumis son soutien à Emmanuel Macron s'il choisissait un Premier ministre de droite. "Si un socialiste est Premier ministre, il n'y a aucune recomposition, on est dans la vieille politique", a-t-il déclaré.

 
35 commentaires - Législatives : Bruno Le Maire a-t-il tenté de recruter des candidats LR pour la REM ?
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]