Le titre EDF plonge après la nomination de Nicolas Hulot

Le titre EDF plonge après la nomination de Nicolas Hulot

Nicolas Hulot a remplacé Ségolène Royal au ministère de l'Ecologie mercredi 17 mai.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 17 mai 2017 à 22h50

L'action de l'électricien a perdu 6,57 % à la Bourse de Paris sur la journée de mercredi, surtout à partir de 15h et l'annonce du nouveau gouvernement.

La nomination de Nicolas Hulot au poste de ministre de la Transition écologique et solidaire, mercredi 17 mai, a entraîné une impressionnante chute du titre d'EDF en Bourse de Paris. Pourtant, le titre avait fortement progressé mardi (+7,1%) dans le sillage de la nomination d'Edouard Philippe, un ancien d'Areva, au poste de Premier ministre.

Mais après l'annonce de la nomination de l'écologiste, l'action de l'électricien français a brutalement dévissé, pour clôturer en baisse de 6,57 % à 8,80 euros. Les investisseurs craignent en fait que le nouveau ministre de l'Ecologie ne prenne des décisions très défavorables à EDF.



"REPOSITIONNER EDF DANS UNE TRAJECTOIRE COMPATIBLE AVEC LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE"

Interrogé par Le Parisien début mars, le successeur de Ségolène Royal estimait que la sortie de la France du nucléaire était "un objectif de moyen terme" et que "le modèle économique du nucléaire appart au passé". Quant à la fermeture de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin), promise pour fin 2018, elle "pourrait avoir un coût social", c'est pourquoi il faudrait instaurer "un contrat de transition, c'est-à-dire un contrat social".

Il faut dire également que Nicolas Hulot avait notamment écrit dans Libération qu'il souhaitait "repositionner EDF dans une trajectoire compatible avec celle de la transition énergétique". "Il va y avoir des emplois qui vont se transformer et on ne peut imposer cette mutation par la force des choses. Cette transition doit se faire de façon acceptée et acceptable", expliquait-il alors.

 
46 commentaires - Le titre EDF plonge après la nomination de Nicolas Hulot
  • Les éoliennes sont nocives pour la santé humaine et sont responsables de la mort de plus d'oiseaux et autres espèces que ce que l'on veut bien nous dire..... D'autres pays dont l'Allemagne notamment sont plus au fait et bien plus avancés sur ces questions que la France. La nomination de Hulot, c'est pour faire plaisir aux bobos parisiens mais cela fait bien rire tous ceux qui connaissent parfaitement le dossier énergie !

  • Plus d'électricité nucléaire, plus de diesel ,plus de voitures sur les autoroutes, plus d'emballages, les toilettes sèches au bout du jardin, moins d'eau dans les habitations voilà le programme du trublion d'Ushuaia mais en revanche : courses de formules Un- Enduro du Touquet (vous pensez ,l'autre est de là) le Paris Dakar (ou autre dénomination) courses de motos et bien d'(autres amusements qui eux ne pollueraient pas . Voilà l ligne de conduite de Hulot , là aussi on a du mouron à se faire

  • Voilà la réalité du courage spéculatif ! Après cela , certains se demandent encore , comment il est possible de ne pas trouver de l’argent à "acheter" lorsqu’on en a besoin pour sa propre entreprise qui de plus n'a rien à voir en terme d'importance avec EDF !
    Qui peut assoir un minimum de responsabilité et d’engagement sur des décisions volages à ce point ! Une hérésie intellectuelle !

  • pas de blême ! avec le rajustement en -court -circuit sur les tarifs des années antérieurs EDF va vite remonter la pente sur le dos des abonnés ...

  • Hulot écolo ? Certes , enfin une personne qui s'y connait en écologie à ce ministère mais lui, il en a tout appris pour mieux en profiter personnellement . Si son passage dans ce fauteuil a autant d'impact carbone que la débauche de moyens polluants utilisés pour séduire avec ses émissions , à la fin de son mandat on sera tous dans des tantes à oxygéné à manger du lyophilisé en attendant que la nature se refasse une santé.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]