Jean-Luc Mélenchon : "Je ne suis pas d'extrême gauche"

Jean-Luc Mélenchon :

Le candidat à l'élection présidentielle Jean-Luc Mélenchon, le 12 avril à Lille.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 16 avril 2017 à 08h58

VIDÉO - Face aux lecteurs du Parisien, le candidat de "La France insoumise", Jean-Luc Mélenchon, assure se comporter "comme un homme qui s'apprête à gouverner", réfutant être "d'extrême gauche".

"Je n'ai pas la culture du minoritaire permanent. Quand je me présente à une élection, c'est pour la gagner", affirme-t-il dans cette interview publiée dimanche 16 avril.

Alors qu'on lui demande s'il veut "vraiment être président", Jean-Luc Mélenchon affirme qu'il se "comporte comme un homme qui s'apprête à gouverner. Je connais bien mes dossiers, si je suis élu à l'Élysée, je saurai exactement par quel bout commencer".

Son élection "n'a jamais été si près de se réaliser, ce qui serait un événement mondial", ajoute celui que les enquêtes d'opinion placent au coude-à-coude avec Marine Le Pen, Emmanuel Macron et François Fillon. Est-il extrémiste ? "J'entends ou je lis qu'on me dépeint comme quelqu'un d'ultra-extrême gauche. Si c'est le cas, je me demande ce que devient Poutou (Philippe Poutou, candidat du Nouveau Parti anticapitaliste, ndlr). Non je ne suis pas d'extrême gauche".

"REGARDEZ OÙ EN EST BENOÎT HAMON"

Pour lui, la majorité socialiste sortante n'appartient pas à la gauche. "Je n'appelle même plus ça la gauche. Le pouvoir s'est renié, trahi de toutes les manières possibles. Il a fait des dégâts considérables chez les gens qui leur faisaient confiance depuis toujours. Ça a généré de l'angoisse, du dégoût et des gens qui ne veulent plus voter".



Regrette-t-il de ne pas avoir fait alliance avec le candidat socialiste Benoît Hamon ? "Je suis surtout très content de ne pas l'avoir fait!", a répondu l'eurodéputé. "Regarder où il en est... Benoît Hamon n'est pas en cause, c'est un garçon intéressant et sympathique. Le problème c'est le PS. Je ne me sens pas capable d'aller voir les gens en leur disant : tenez, je vous les ramène, mais sous un autre emballage".


Et Jean-Luc Mélenchon d'ajouter : "Benoît Hamon veut faire une majorité présidentielle avec des députés qui ont voté le contraire de ce qui est écrit dans notre programme. Je ne peux pas être crédible en abrogeant la loi El Khomri avec madame El Khomri. Ce gouvernement là a roulé les gens dans la farine, martyrisé les pauvres".

 
297 commentaires - Jean-Luc Mélenchon : "Je ne suis pas d'extrême gauche"
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]