François Fillon de retour devant les juges

François Fillon de retour devant les juges

Il sera entendu dans le cadre de l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs (photo d'illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 15 mai 2017 à 17h15

L'ancien candidat Les Républicains à la présidentielle devrait être entendu le 30 mai prochain, selon les informations du Monde.

François Fillon n'en a pas terminé avec la justice. Le candidat malheureux à la présidentielle est convoqué devant la justice le 30 mai prochain, selon les informations du Monde.

Il sera auditionné pour la deuxième fois par les juges d'instruction Serge Tournaire, Aude Buresi, et Stéphanie Tacheau dans le cadre des soupçons d'emploi fictif qui pèsent sur plusieurs membres de sa famille.

Lors de sa première audition, le 14 mars, l'ex-Premier ministre avait refusé de répondre aux questions des magistrats. Il s'était contenté de lire déclaration dans laquelle il reconnaissait : "Oui, j'ai employé mon épouse et la réalité de son travail est indéniable". Il estimait par ailleurs que la justice n'avait pas à "porter une appréciation sur la qualité ou la teneur de ce travail".

SES ENFANTS CONVOQUÉS

François Fillon, qui a été mis en examen à la suite de sa première audition, est soupçonné d'avoir fait bénéficier son épouse Penelope Fillon d'un emploi fictif depuis 1982, selon Mediapart. Un emploi qui, selon les calculs du Canard Enchaîné, lui aurait rapporté environ 900 000 euros au total, le tout provenant de l'argent public.

Si l'on en croit les informations recueillies par les journalistes du Monde, Marie et Charles, deux enfants du couple Fillon, devraient aussi être convoqués "après leur père". Les magistrats s'intéressent à la réalité de leur emploi d'assistant parlementaire, pour lequel ils avaient tous deux été embauchés entre 2005 et 2007.

Cette annonce intervient alors que Marc Ladreit de Lacharrière, patron de la Revue des deux mondes, a été mis en examen vendredi pour "abus de bien sociaux", après dix heures d'audition. Il est soupçonné d'avoir offert un "emploi de complaisance" à Penelope Fillon en mai 2012 et décembre 2013.

 
133 commentaires - François Fillon de retour devant les juges
  • Cette fois ci, son arrogance ne le sauvera pas.
    Fillon aura réussi l'exploit de faire perdre l'imperdable à son camp.
    Son programme est aux orties et LR aura toute les peines du monde à nous faire croire qu'il il était l'homme de la situation.

  • Bon courage, pour vous et votre famille!! pour le 30 mai. j'espère que vous en soutiré blanchi et plus fort encore cordialement

  • Pivoine-  (privé) -

    On aurait pu s'attendre à une amnistie.
    Mais cela aurait été l'aveu officiel de l’initiateur du coup d'état qui lui a permis de s'installer sur le trône.
    Pour ma part, puisque la belle saison est là, je vais m'asseoir au bord de la rivière et j'attendrai la suite du spectacle.

    Pivoine-  (privé) -

    Avec une amnistie, il aurait pu démontrer qu'il est magnanime et pas coupable de l'issue.
    L'acharnement qui suit démontre le contraire et n'augure pas la paix sociale.

    Pivoine-  (privé) -

    Mais au fond, que lui reproche-t-on ? les emplois ont été dûment payés avec le contenu de l'enveloppe que chaque député reçoit et le fisc a reçu ce qu'il a facturé, personne ne peut contredire.
    Tout ce montage dont le but était d'éliminer le seul candidat valable se transforme en théâtre de boulevard.
    Rappelons-nous qu'ils sont près de 200 à avoir agi de même sans être, attaqués à ce jour, C'est à ne plus rien comprendre.
    Quelqu'un peut expliquer ?

  • Media part AFP orange meme "organisation"

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]