Enjeux, mode de scrutin, candidats... Tout ce qu'il faut savoir sur les élections législatives

Enjeux, mode de scrutin, candidats... Tout ce qu'il faut savoir sur les élections législatives

Vue générale de l'Assemblée nationale le 27 novembre 2012 (illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 10 juin 2017 à 10h05

Un mois après le second tour de la présidentielle, plus de 47 millions d'électeurs sont appelés à élire les 11 et 18 juin leurs 577 députés parmi 7.877 candidats.



Les Français de l'étranger qui ont voté par anticipation le week-end dernier ont plébiscité les candidats d'En Marche!, en mesure de l'emporter dans dix des onze circonscriptions en jeu. Leur vote a confirmé la dynamique en faveur d'Emmanuel Macron, mais aussi l'effondrement des sortants, PS ou LR, qui n'ont recueilli pour la plupart que de très faibles scores.

 
6 commentaires - Enjeux, mode de scrutin, candidats... Tout ce qu'il faut savoir sur les élections législatives
  • Français, surtout allez voter, comme le dit " zorroford."
    Mais pas pour tous ces gens sortis de partout, qui n'ont aucune idée de la politique...
    Ni pour les "personnalités" de tous bords qui sont loin d'être blancs comme neige et qui sont venus rejoindre "en marche" par pur opportunisme ( de gauche, comme de droite..)
    Ce sera une vraie cacophonie dans l'hémicycle, tous ces débutants, sauf si, comme je le crains, ils sont contraints d'obéir à tout ce
    que voudra leur chef et là......!!!

  • Compatriotes, c'est la dernière fois avant 5 ans que l'on nous demande notre avis. Profitez-en, même sans illusions.

  • les candidats "en marche " savent ils TOUT ce qu'ils devront faire s'ils sont élus ?

  • lematraquage des medias au profit de macron est une agression contre les retraités.
    orange agresse les retraités .
    Je verrai bien tous les retraités abonnés à orange s'en aller voir ailleurs.

  • VILLON-85  (privé) -

    "Ce qu'il faut savoir" c'est que, demain, nous ne devons pas voter pour ce que la Presse a été chargée de nous suggérer. Le vote est libre et il y a moyen de maintenir la démocratie en ne donnant précisément pas une majorité au Président. Il est encore possible de rebattre les cartes du mauvais résultat du premier tour des Présidentielles qui nous a privé d'un deuxième tour porteur d'espoir. Ne manquons pas cette dernière occasion de rappeler au Pouvoir en place qu'il n'y pas que des banques, des actionnaires et des grands groupes industriels en France.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]