En tête au 1er tour, Richard Ferrand se venge sur les journalistes

En tête au 1er tour, Richard Ferrand se venge sur les journalistes

Malgré ses déboires judiciaires, Richard Ferrand est arrivé en tête au premier tour dans sa circonscription du Finistère

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 12 juin 2017 à 09h10

Epinglé par le Canard enchaîné pour une juteuse affaire immobilière et visé par une enquête préliminaire, le ministre de la Cohésion des territoires Richard Ferrand est arrivé en tête dans sa circonscription du Finistère sous l'étiquette la République en marche (REM) avec 33,93% des voix. Il devance la candidate Les Républicains (LR) et maire de Châteaulin Gaëlle Nicolas, qui a engrangé 18,10% des voix.

Un ballotage favorable qui lui a donné l'occasion de se venger sur la presse, responsable selon lui de ses déboires.

Évoquant une "première étape évidemment réjouissante", le député sortant a fait une brève déclaration devant sa permanence à Châteaulin: "Malgré vos efforts méritoires, je constate que les Finistériennes et les Finistériens m'ont réitéré leur confiance à hauteur de presque 34%, que dans toutes les grandes communes comme dans les plus petites il y a eu l'expression de cette confiance. Les Finistériennes et les Finistériens ont jugé, ils me connaissent", a-t-il déclaré.

Puis, il a enfoncé le clou un peu plus tard. "Je vous ai parlé un peu tard parce que je voulais, moi, vérifier les informations avant de vous parler. Vous savez, c'est un vieux tic. Ce serait bien que vous en preniez de la graine", a-t-il glissé à une poignée de journalistes, avant de s'engouffrer dans sa voiture.


Richard Ferrand fait l'objet d'une enquête préliminaire, après la révélation fin mai par Le Canard enchaîné que les Mutuelles de Bretagne, lorsqu'il en était directeur général, avaient décidé en 2011 de louer des locaux commerciaux appartenant à sa compagne. Richard Ferrand avait remporté les législatives de 2012 dans la 6e circonscription du Finistère sous l'étiquette PS avec 58,36% des votes. En cas de victoire dimanche prochain, c'est sa suppléante Laetitia Dolliou qui siègera à l'Assemblée nationale. En cas d'échec il devra démissionner du gouvernement.

 
422 commentaires - En tête au 1er tour, Richard Ferrand se venge sur les journalistes
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]