Édouard Philippe a failli en venir aux mains avec Nicolas Sarkozy

Édouard Philippe a failli en venir aux mains avec Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy et Édouard Philippe lors d'un meeting au Havre le 26 mai 2015.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 15 mai 2017 à 21h17

Le passé du nouveau Premier ministre Édouard Philippe est aujourd'hui disséqué. Une scène qui remonte à 2002 a été déterrée par Le Monde, qui la relate lundi 15 mai.

Elle met en scène Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, et Édouard Philippe, directeur général de l'UMP de l'époque. Le quotidien raconte que ces deux là ont bien failli en venir aux mains lors du congrès fondateur de l'UMP, au Bourget (Seine-Saint-Denis), le 17 novembre 2002. Que s'est-il donc passé ? "Alors ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy avait tenté de voler la vedette à Alain Juppé, en arrivant - par surprise - à l'heure du déjeuner. Édouard Philippe l'empêche de faire une entrée triomphale", détaille Le Monde.


Un geste qui n'a pas plu à celui qui convoitait la place de président de l'UMP à la place d'Alain Juppé, dont Édouard Philippe est très proche. Il raconte au Monde la confrontation qui a ensuite eu lieu en privé avec Nicolas Sarkozy. "Après les premières prises de parole, on me fait dire que le ministre de l'Intérieur veut me voir. Dans la loge, il s'avance vers moi. Il me tape contre le poitrail avec le poing, et lâche : 'Toi, tu ne me refais jamais ça !' Il continue, je repousse son bras, nous sommes tous les deux déséquilibrés. Cela aurait pu déraper..." Cette scène met en scène Nicolas Sarkozy et Édouard Philippe, qui voue à celui qui est encore ministre de l'Intérieur du président Chirac, "une haine farouche".

"L'OPPOSITION ÉTAIT FORTE, BRUTALE"


Édouard Philippe était déjà revenu sur cette séquence lors d'un entretien accord à L'Opinion : "En 2002, quand j'étais directeur général de l'UMP et lui ministre de l'Intérieur, l'opposition était forte, brutale. Je me souviens d'une heure d'engueulade terrible au téléphone, parce que son nom n'était pas assez grand sur un carton d'invitation ! Ce qui est bizarre, c'est que l'on s'est toujours écharpé pour des détails. Dès que j'ai démissionné de l'UMP, nos relations sont redevenues très correctes, même s'il sait que je suis indéfectiblement lié à Juppé. Je n'ai jamais été sarkozyste. Mais globalement, je dis beaucoup moins de mal de lui que ceux qui le soutiennent ou qui l'ont soutenu".

 
256 commentaires - Édouard Philippe a failli en venir aux mains avec Nicolas Sarkozy
  • Une fois de plus pourquoi sortir cela maintenant? (Et pourquoi pas en 2002) Ah ces journaleux, toujours vouloir des "scoops" à nuire. Mais le citoyen français sait donner la valeur adaptée à ces écrits.

  • Cela doit être une raison psychologique chez l'un des deux (je laisse deviner lequel). Compenser sa petite taille par de la méchanceté gratuite.
    Bien des psychiatres pourraient développer là-dessus je pense...

  • ha vivement les prochains jours on va tout savoir avant 2002 jusqu'à l'année 1955 mais il se peut que nos journalistes vont nous annoncer que les parents de M S. étaient dans une phase d'interrogation sur leurs avenir donc nerveux d'ou il a eu tous ces tics !!!!! Et les journalistes vont nous annoncer qu'il va porter plainte contre qui ??? Affaire à suivre ah quelles infos c'est fou ...

  • Bof, une bonne querelle de sanguins comme il en existe tous les jours dans le pays .. Est ce que cela mérite d'être relaté ?

  • Cet homme est instable !
    il calme ses nerfs à la boxe
    attention E.Macron de ne pas prendre des coups !
    il n'aime pas les Féministes !

    En 2002 il voulait se défouler sur Mr Nicolas Sarkozy pour l'empêcher de rentrer dans le bureau Alain Juppé dont il était son garde corps

    Est-ce une erreur d'interprétation volontaire ou de la non compréhension de texte ???

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]