Déguisé en femme, un candidat EELV privé d'investiture

Déguisé en femme, un candidat EELV privé d'investiture

Thierry Schaffauser envisage de porter plainte pour discrimination (photo d'illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 16 mai 2017 à 16h52

Thierry Schaffauser était candidat dans la 17e circonscription de Paris, aux côtés de Douchka Marcovic.

La candidature de Thierry Schaffauser pour les législatives à Paris aura été fugace, révèle le site StreetPress. Le jeune homme a en effet été désinvesti par son parti EELV à cause d'une affiche de campagne sur laquelle il apparaît travesti en femme, habillé en robe, portant une perruque et maquillé.

Cette photo, c'est lui-même qui l'a diffusée sur Twitter le 10 mai dernier en expliquant : "Avec Douchka Markovic, candidatES EELV pour la circo 75-17 à Paris. Défense des animaux, autodétermination de genre, droit des minorités !".



Dès le lendemain de cette publication, pourtant, sa co-candidate a posté un message, elle aussi sur Twitter pour se désolidariser de cette affiche qu'elle n'assumait pas : "Un visuel circule concernant mon éventuelle candidature sur la circonscription. Je ne l'ai évidemment pas approuvé et elle ne sera jamais utilisée".



UNE PLAINTE POUR DISCRIMINATION ?

Les écologistes affirment de leur côté que cette photo n'était pas prévue pour être une affiche officielle de campagne. "C'est juste un truc pour s'amuser, Thierry aime bien jouer avec les codes et les provocations", explique ainsi Sandra Regol, porte-parole d'EELV. "Cette photo n'aurait jamais dû se retrouver sur les réseaux sociaux. Thierry Schaffauser l'a publiée pour me forcer la main contre mon gré, car je suis opposée à son utilisation", dénonce Douchka Markovic.

Une version contestée auprès de StreetPress par le principal intéressé : "Ma tenue ne lui posait pas de problème pendant le shooting". C'est ce qu'affirme également Philippe Stanisière, membre du Conseil fédéral d'EELV, candidat suppléant sur le 4e et le 11e arrondissement de Paris, qui était présent lors de la fameuse séance photo : "Juste avant d'entamer la séance photo, quelqu'un avait une deuxième cravate et l'a proposée à Douchka pour mettre en lumière le contre-genre. Cela s'est passé dans l'amusement et la franche amitié".

"Je voulais porter les causes d'auto-détermination de genre et sortir de la binarité homme et femme. Je revendique la même chose que Cécile Duflot : le droit de siéger en robe à l'Assemblée sans être ni sifflé, ni discriminé", affirme encore Thierry Schaffauser, travailleur du sexe et syndicaliste au Strass, qui envisage désormais de porter plainte pour discrimination.

 
110 commentaires - Déguisé en femme, un candidat EELV privé d'investiture
  • pour tous ceux qui parlent de décadence : durant le Grand Siècle les hommes portaient des perruques des dentelles et des talons hauts et jamais la France ne fut plus brillante

  • Attention: il va avoir une armée de femmes qui l'accuseront de harcèlement comme l'autre...qui s'était déguisé en femme; la suite? vous la connaissez.

  • Empêtrés dans leurs contradictions les écolos. Toujours prêts à soutenir les minorités envers en contre tout mais pas à les afficher

  • C'est heureux qu'il soit viré !
    Car si on laissait tout faire, dans quelques années les hommes se baladeraient en . . . bikini, les femmes en . . . monokini et les mômes . . . à poils !
    Le laxisme, généralisé d'aujourd'hui, atteindrait alors son paroxysme.
    On ne serait pas loin de transformer l'Assemblée Nationale en vaste b..... bazar !

  • Ce n' est pas sérieux comment faire confiance à un clown, la politique c 'est très sérieux, c 'est quoi cette mascarade, même avec de l' humour, c 'est inadmissible de voir un tel comportement honte à ce monsieur.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]