Commémoration de l'Appel du 18 juin : les badauds n'étaient pas les bienvenus au Mont Valérien

Commémoration de l'Appel du 18 juin : les badauds n'étaient pas les bienvenus au Mont Valérien

Emmanuel Macron au Mont Valérien pour le 77e anniversaire de l'appel du 18 juin.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 18 juin 2017 à 17h52

HAUTS-DE-SEINE. Au Mont Valérien dimanche 18 juin, ceux qui avaient fait le déplacement pour participer à la cérémonie étaient amers.

Pour cette première commémoration de l'appel du 18 juin présidée par le chef de l'État Emmanuel Macron, seuls les invités officiels pouvaient assister à l'événement, rapporte Le Parisien. Une première alors que les années précédentes, le public était le bienvenu. Sur place, certains esprits étaient particulièrement échauffés. "C'est ça la nouvelle démocratie ?", a lancé un badaud au quotidien local. Le Parisien s'est entretenu avec plusieurs personnes venues expressément assister à la cérémonie. Refoulée pour la première fois en 50 ans, une femme est "interloquée". Une autre dit être "écœurée".



Emmanuel Macron n'a accepté autour de lui que les invités, personnalités, collégiens et lycéens choisis pour participer à l'occasion et associations d'anciens combattants.
Pour les autres, qui auraient voulu partager ce moment avec le président, ils ont dû rester derrière le cordon de sécurité, poursuit Le Parisien. "Ce genre de commémoration doit pouvoir être un moment partagé", regrette l'un d'eux.

 
271 commentaires - Commémoration de l'Appel du 18 juin : les badauds n'étaient pas les bienvenus au Mont Valérien
  • ptitgibus  (privé) -

    Il fallait s'y attendre ...doucement la dictature s'installe .

  • Le dictateur commence, vous l'avez voulu, tant pis pour vous, assumez bandes de guignol, je suis très poli

  • Sécurité avant tout
    Dur mais ,nécessaire..
    Tout n'est pas mis sur la voie publique..
    Tentative ?

  • Bien, très bien même, Monsieur Emmanuel Macron, Notre Président de la République, s'en est allé hier au mont Valérien .... mais
    A défaut seulement de remémorer le 18 juin, il aurait été souhaitable également de se rappeler de L’Affiche rouge !
    Ce fut une affiche de propagande placardée en France à plus de 150 000 exemplaires par le régime de Vichy et l'occupant allemand, dans le contexte de la condamnation à mort de 23 membres des Francs-Tireurs et Partisans – Main-d'Œuvre Immigrée (FTP-MOI), résistants de la région parisienne, suivie de leur exécution, le 21 février 1944.
    On n'oublie pas même si le parti communiste de l'époque a joué un rôle un peu trouble ....
    ........
    Le reste, visite privée ou pas, n'est qu'épiphénomène

  • C'est totalement inacceptable. L'histoire de France appartient à tous les français. C'est un comportement dictatorial.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]