Combatif, Emmanuel Macron "aborde la semaine avec beaucoup de gravité"

Combatif, Emmanuel Macron

Emmanuel Macron, le 17 avril 2017, à Pau

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 17 avril 2017 à 09h25

Plus que 6 jours. Dans les dernières encablures de la campagne officielle avant le premier tour, Emmanuel Macron a décidé de durcir le ton à l'occasion d'un grand oral sur BFMTV et RMC, dans la matinée de lundi 17 avril.

Le candidat d'En Marche! a affiché un ton marqué, "conscient de la gravité de la situation". "J'aborde cette dernière semaine avec beaucoup de gravité" a t-il lancé d'emblée, avant de défendre sa ligne faite de "convergences".

"JE SUIS UN HOMME DE TEMPÉRAMENT"

"Je ne m'interdis pas de dire 'Je suis d'accord avec vous là-dessus', je l'assume totalement !", a t-il déclaré à propos des récents débats télévisés avec les autres candidats, où il a à plusieurs reprises reconnu "partager" les propositions d'autres candidats à l'Élysée. "Ce qui épuise notre vie politique, c'est qu'on puisse faire croire à nos concitoyens qu'on est en désaccord sur tout quand on est adversaires, c'est faux!". "Je suis un homme de tempérament. J'ai dit non et je continuerai à dire non mais j'assume pleinement d'avoir des convergences", évoquant du "pragmatisme".


Au niveau des "convergences", justement, Emmanuel Macron a fait l'éloge de l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin. C'est "quelqu'un avec qui j'aime réfléchir, parce qu'il connait le monde. Son approche sur le plan diplomatique est proche de celle que je porte", a t-il détaillé au sujet de l'ex-patron de Matignon sous la présidence de Jacques Chirac.

 
157 commentaires - Combatif, Emmanuel Macron "aborde la semaine avec beaucoup de gravité"
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]