Ces questions auxquelles François Fillon a refusé de répondre

Ces questions auxquelles François Fillon a refusé de répondre

François Fillon en meeting en Haute-Corse, le 1er avril 2017

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 13 avril 2017 à 17h40

Le candidat de la droite a accordé une interview à La Dépêche du midi, jeudi 13 avril, en amont d'un meeting à Toulouse. Celui qui avait prévenu qu'il ne dirait "plus un mot" des affaires qui ont émaillé sa campagne a refusé de répondre à certaines interrogations des journalistes du quotidien local.

Le journal a décidé de les publier.

François Fillon en est certain, malgré les révélations qui l'ont mis à mal et les défections dans son camp, il passera le barrage du premier tour. "Je serai au second tour de cette élection", a-t-il assuré dans cet entretien. Mais il considère que les affaires sont derrière lui et est resté coi face à quatre questions portant sur les embûches qu'il a rencontrées durant sa campagne. Les voici :

► Les "erreurs" que vous admettez du bout des lèvres avoir commises ne montrent-elles pas à quel point vous êtes déconnecté de la vie des Français ?

► Cette campagne est un chemin de croix pour vous. Vous aviez déjà quelque peu édulcoré votre programme avant l'émergence des "affaires" qui vous mettent en cause. Ce programme n'est-il pas rendu inaudible aujourd'hui par l'homme qui le porte ?

► Lorsque vous dites aux Français : "Je ne vous demande pas de m'aimer mais de me soutenir", n'est-ce pas l'aveu que le lien minimum d'adhésion entre un candidat et le peuple a été brisé ?

► Considérez-vous que si vous êtes élu président de la République, votre victoire effacera dans l'esprit des Français votre image dégradée? Aurez-vous l'autorité morale pour exercer le pouvoir ?





Lundi, François Fillon avait déjà rembarré un journaliste qui cherchait à l'interroger sur les dernières informations à son sujet publiées par Mediapart. "Allez vous faire voir", avait-il lancé. Le site d'informations en ligne avait révélé que son épouse, Penelope Fillon, aurait bénéficié d'argent public dès l'année 1982, au moment où son mari siégeait à l'Assemblée nationale pour son tout premier mandat.

 
158 commentaires - Ces questions auxquelles François Fillon a refusé de répondre
  • Les réponses que je sache sont à faire au magistrat non aux journalistes qui n'ont de cesse de se substituer

    à la justice or à ce Mr Fillon est encore et toujours présumé innocent , donc il faut attendre que la justice passe

  • Monsieur F.FILLON a raison !! aucun journaleux ne le questionne sur son programme qui est le seul capable de redresser la France ... mais ? cela "gêne" Hollande-Macron et les médias !! Les Français demande à un Président de "GOUVERNER LES 66 MILLIONS DE FRANCAIS" ... et non pas de "gérer un dressing" !! Toutes ces émissions politiques "people" sont lamentables !!

  • Malgré tous les médias et n'en déplaise aux frustrés, F. FILLON sera président, la majorité est dans les urnes pas sur le net.

  • Un président exemplaire n'existe pas, F. Fillon a raison de ne pas répondre, le moindre détail prend des proportions énormes....même si, son passé n'est pas rose, je pense qu'il serait un président avec les reins solides, il l'a prouvé, beaucoup aurait abdiqué....

  • Son insolence n a d 'égal que la gravité des faits qui lui sont reprochés ....!!
    Il fanfaronne car il sait qu'il joue son va tout et qu'il na rien à perdre mais tout à gagner dans cette élection , car élu il serait à l abri de toutes poursuites pendant et après son mandat de président ..!!!
    Mon seul et unique intérêt pour cette élection c'est qu'il ne soit pas élu Président

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]