Accord Le Pen-Dupont-Aignan : Debout la France se déchire

Accord Le Pen-Dupont-Aignan : Debout la France se déchire

Nicolas Dupont-Aignan avait signé un accord de gouvernement avec Marine Le Pen entre les deux tours. (photo d'archives)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 16 mai 2017 à 13h40

L'accord conclu entre les deux tours de l'élection présidentielle par Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan -et que ce dernier vient de rompre- a laissé des traces. Alors que l'adjoint au maire de Toulouse Olivier Arsac s'était immédiatement désolidarisé du leader de Debout la France, renonçant à son étiquette pour les législatives, quatre autres candidats en Haute-Garonne ont annoncé qu'ils feraient de même, rapporte mardi 16 mai La Dépêche du Midi.


Chantal Michaux, Cyril Palayret, Christophe Bancherit et Didier Monfraix (2e, 4e, 7e et 9e circonscriptions) ont décidé le 3 mai dernier de renoncer à leur investiture DLF pour le scrutin des 11 et 18 juin.

M. Monfraix a également quitté le parti. "C'est clairement une désapprobation de la décision de Nicolas Dupont-Aignan, a déclaré le secrétaire départemental adjoint, Cyril Palayret, cité par La Dépêche. Le parti est en train d'exploser. C'est très dur. Pour quelqu'un comme moi qui suis là depuis le début, cette décision a été terrible."

Dans un communiqué, les quatre candidats estiment que "la guérison de la France qui souffre ne peut passer que par un rassemblement le plus large possible de nos concitoyens. Malheureusement, le Front national n'est pas en mesure d'offrir ce rassemblement et cette alternative crédible pour l'avenir de notre pays."

LA FIN DU "NI SYSTÈME, NI EXTRÊMES"

Ces défections ont lieu dans un contexte plus global de fronde contre le président de Debout la France. Plusieurs dirigeants du parti ont estimé mardi dans un communiqué que "Nicolas Dupont-Aignan a rompu le lien de confiance qui l'unissait jusqu'alors à son parti en s'alliant avec Marine Le Pen. "En annonçant brutalement, à la veille du second tour de l'élection présidentielle, son rapprochement, puis sa décision de passer un 'pacte de gouvernement' avec Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan a rompu le lien de confiance qui l'unissait jusqu'alors à son parti, à ses militants et à ses électeurs et que symbolisait la devise 'Ni système ni extrêmes'", affirment plusieurs dirigeants du parti du député-maire de Yerres (Essonne), fracturé depuis fin avril. Parmi les signataires, trois vice-présidents, Anne Boissel, Dominique Jamet, François Morvan et trois délégués nationaux, Hugues Maillot, Laurent Personne, Évelyne Thomas.

Ces dirigeants ne figurent plus dans l'organigramme de Debout la France figurant sur le site internet du parti, tout comme Maxime Thiebaut, délégué national qui a lui rallié mardi le Front national et notamment "Les Patriotes", une association fondée par Florian Philippot, vice-président du FN. Dominique Jamet et Anne Boissel avaient annoncé leur démission de DLF fin avril.

"CONFUSION ET DIVISION"

"Au lendemain de ces élections, nous prendrons (...) les initiatives nécessaires pour que ne meure pas l'espoir qui était le nôtre" affirment les co-signataires. "Nous n'avons pas fini de mesurer l'ampleur des dégâts qu'a entraîné dans l'opinion et au sein du mouvement qu'il avait fondé cette démarche personnelle", s'inquiètent-ils.

"Le Conseil national du 13 mai 2017 à l'issue duquel il a été annoncé que les accords conclus quinze jours plus tôt étaient désormais caducs a prétendu corriger le tir mais n'a fait qu'ajouter à la confusion et à la division", estiment ces ex-proches de M. Dupont-Aignan. "Dans ces conditions, la campagne des candidats" DLF aux législatives "est d'ores et déjà marquée du signe de l'incompréhension, de l'incohérence et de l'échec", s'inquiètent-ils.

 
174 commentaires - Accord Le Pen-Dupont-Aignan : Debout la France se déchire
  • du grand n' importe quoi les journaleux à sensation!...je représente le parti en Yvelines et vous ne raconter que des bêtises pour faire de l'audimat

  • je ne ne comprends pas les gens qui disent que le fn est parti dangereux
    1° si il est autorisé à présenter des candidats aux différentes élections ,pour moi il est comme les autres .
    2° comment peut dire qu'il est dangereux il n'a jamais été au pouvoir

    Bien sure qu'il na riens de dangereux au FN c'est juste les Le Pen qui pose problème tant que ce non le dirigera sa ne marchera pas et que les français comprennent que Sarko, Hollande ,Macron font partis du système mondialiste qui nous conduira à notre perte et à l'esclavage ça durera ainsi

  • Une belle cacophonie. Qu'est ce qu'il faut pas faire pour être vue ? - Réfléchir, mon vieux, parfois sa porte et parfois sa rentre dans le pantalon ! - Alors ne pousse pas trop !

  • Cher ceriseblanche, le diable vous l'avez en ce moment au pouvoir.

  • Quelle importance se donnent tous ces gens qui s'imaginent détenir la vérité!!!!! Ils ne représentent que 4% des électeurs. Ils ne seront même pas élus aux législatives. Alors ce qu'ils font et ce qu'ils disent n'a que très peu d'importance.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]