Roué de coups en plein meeting de Fillon ?

Roué de coups en plein meeting de Fillon ?

François Fillon

A lire aussi

6Medias, publié le vendredi 17 mars 2017 à 13h18

Passé à tabac pour avoir refusé de chanter la Marseillaise... Max se souviendra longtemps de ce meeting du candidat à la présidentielle, jeudi 9 mars à Besançon.

Le jeune homme affirme avoir été tabassé par plusieurs individus et jeté hors du rassemblement. Une plainte contre X a été déposée.

Son manque de patriotisme lui a joué des tours. À 19 ans, Max est enfin en âge de voter. Alors, quand François Fillon organise un meeting dans sa ville de Besançon (Doubs), jeudi 9 mars, le jeune étudiant en art décide de s'y rendre avec un ami. « C'était pour voir et écouter », explique-t-il au Progrès, avant d'ajouter qu'il n'est pas sympathisant Les Républicains (LR). Si tout se passe bien au départ, les choses se corsent à la fin du meeting, au moment d'entonner La Marseillaise.

Max assure ne rien avoir contre l'hymne et « ce qu'il représente », le jeune homme ne souhaite pas s'associer aux militants. Le geste n'est pas compris et certains s'énervent de voir les deux jeunes gens bouder de façon ostensible le drapeau. Un homme oblige presque Max à se lever, « c'était facile de me voir et de m'attraper », témoigne-t-il dans les colonnes du quotidien régional.

Plainte contre X

C'est alors que deux individus le saisissent : « Ils m'ont fait une clé de bras, puis ils se sont mis à trois pour me porter vers un couloir à l'écart. Ils m'ont mis au sol et tapé. Après avoir répliqué, j'ai reçu un violent coup dans les testicules ». Après de nouvelles invectives, quatre hommes en costumes finissent par le jeter hors du bâtiment Micropolis. Impossible de savoir s'il s'agit de vigiles ou non. Mais le jeune homme en est sûr : ils ne portaient pas de brassards. Muni d'un certificat médical, Max se rend au commissariat jeudi 16 mars pour déposer plainte contre X.

Michel Viennet, responsable local LR et organisateur de événement, jure ne pas avoir entendu parler de l'incident. Et d'ajouter : « Il y avait, pour le meeting de François Fillon à Besançon, cinquante personnes chargées du service d'ordre ». Une enquête interne ou policière pourrait être diligentée pour tenter de dissiper le mystère.

 
592 commentaires - Roué de coups en plein meeting de Fillon ?
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]