Législatives : le taux de participation en très forte baisse à 17 heures

Législatives : le taux de participation en très forte baisse à 17 heures©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le dimanche 11 juin 2017 à 17h00

À 17 heures, ce dimanche 11 juin, le taux de participation au premier tour des élections législatives en France métropolitaine était de 40,75%. Soit une forte baisse par rapport à 2012, où la participation était de 48,31%.

À midi, le taux de participation s'élevait à 19,24%, un chiffre en baisse par rapport à 2012, où il était de 21,06%.

Les trois départements affichant la plus forte participation à la mi-journée étaient : la Creuse (37,86%), le Gers (29,46%) et la Corrèze (28,88%). À l'inverse, les mauvais élèves sont comme souvent les départements d'Ile-de-France. Le plus faible taux de participation à midi a été enregistré en Seine-Saint-Denis (10,50%), Paris (11,68%) et les Yvelines (13,33%).

Les législatives font traditionnellement déplacer beaucoup moins de Français que l'élection présidentielle. En 2012, le taux de participation au premier tour était de 57,22%, mais n'avait pas égalé 2007 et son taux de participation de 60,42%.

Ouverts depuis 8h ce matin, les bureaux de vote fermeront à 18 heures, soit une heure plus tôt que pour la présidentielle. Dans les grandes villes, certains bureaux fermeront leurs portes à 20 heures.

 
93 commentaires - Législatives : le taux de participation en très forte baisse à 17 heures
  • Que voulez-vous, quand on crie haut et fort depuis des semaines le nom du vainqueur ... à quoi bon ! Le peuple s'écrase face à la dégradation sociale qui l'attend, cela fait des années que ça gronde, sans que personne n'entende et que les pires sont élus ou aux portes du pouvoir. Que voulez-vous ?

  • IL Y A un manque de civisme chez les français pour avoir le droit de vote pour le peuple beaucoup de révolutionnaires ce sont fait couper la tete sur le billaud honneur a eux pensez y a ces grands démocrates

  • C'est sûr quand nos gouvernants...
    - rejettent "non" au traité constitutionnel en 2005...
    - ne tiennent pas compte des consultations comme l'aéroport de NNDL...
    - communiquent les résultats des français de l'étranger avant...
    - et médias "nous vendant" de façon insistante, que Macron a déjà largement gagné avant..
    Ca n'aide forcément pas...

  • Il faut comprendre les abstentionnistes: élire pour cinq ans quelqu'un dont on ne peut pas être sûr qu'il/elle tiendra ses engagements, c'est trop long. Un an devrait suffire pour se rendre compte de la probité morale de l'élu(e). Il faut pouvoir renvoyer à leurs chères études, ou à leur charrue, tous ceux qui n'auront pas respecté le mandat que leur ont confié les électeurs

  • Ca devient évident , les Français ont besoin d'un dictateur ! leur vote n'a plus aucun sens . ils se précipitent pour élire un inconnu en mai ; en juin ils restent à la maison car ils se demandent quelle suite à donner ";;; au petit bonheur la chance" . Celui qui donne une explication à ce comportement c'est qu'il n'a lui-même rien compris .

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]