LÉGISLATIVES. Ces ténors de la politique sont menacés

LÉGISLATIVES. Ces ténors de la politique sont menacés

Nicolas Dupont-Aignan (DLF), Nathalie Kosciusko-Morizet (LR) et Manuel Valls (sans étiquette) (photo-montage).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 09 juin 2017 à 10h00

Le premier tour des élections législatives a lieu dimanche 11 juin et certains jouent gros. Parmi eux, des ténors des partis historiques, en péril dans leurs circonscriptions.


Les Français se préparent à élire une Assemblée nationale où La République en marche semble en passe d'obtenir une large majorité, lors de législatives inédites par l'ampleur du renouvellement et l'affaiblissement des partis traditionnels. Un mois après la victoire d'Emmanuel Macron à la présidentielle, les sondages semblent donner une confortable avance à son jeune mouvement, avec autour de 30% des intentions de vote dimanche. À l'issue du second tour le 18 juin, La République en marche pourrait approcher, voire atteindre, les 400 députés, bien au-delà de la majorité absolue de 289 sièges.

 
11 commentaires - LÉGISLATIVES. Ces ténors de la politique sont menacés
  • depuis plus de 30 ans je vois les mêmes têtes et depuis plus de 30 ans rien ne change pourquoi ? car tous ces politiciens n'ont que faire des Français c'est un boulot bien rémunéré avec un maximun d'avantage alors pourquoi se casser la tête à bosser
    pourtant c'est bien nos impôts qui les payent
    le grand ménage qui se passent maintenant va faire comprendre à tous ces nouveaux élus que rien n'est gagné et que 40 ans politicien ce n'est plus une évidence

  • J'espère que tous , et d'autres qui dorment depuis 30/35 ans à l'assemblé vont être virés, quand on se représente après 30 années d'échecs , il faut faire autre chose !....et laisser la place à ce qui veulent un changement pour la France et non une continuité pour sa dure pour eux ?.....

  • Encore du bourrage de crâne. Pourquoi aller voter si tout est fait d'avance

  • Nouveau coup de maître de notre Président ?
    Ceux qui ne seront pas élus (en fait les ministres de droite) devront dégager du gouvernement ?
    Ou comment faire croire qu'on est pour l'ouverture et claquer la porte sur les doigts des gogos qui y ont cru ....
    Chapeau M. Le président !!!!

  • en espérant que DUPONT soit remercié comme il le mérite !

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]